Compétences
Ressources
Références Bâtiment
Références Environnement
Actualité
Législation
Contact

idB Acoustique
75 avenue Léon Blum
F-33600 Pessac
t : 05 56 07 55 55
f : 05 56 07 55 59
idb@idb-acoustique.com
www.idb-acoustique.com

Bureau d'études acoustiques spécialisé dans les domaines du bâtiment et de l'environnement

maîtrise d'œuvre
mesures acoustiques
expertises
salles de spectacles
auditoriums
salles de conférences
salles de congrès
théâtres
cinémas
lieux culturels
locaux tertiaires
aéroports
centres d'appels
bureaux paysagers
locaux d'enseignement
amphithéâtres
logements
hôtels
hôpitaux
études d'impacts de bruit
routier et industriel
parcs éoliens
 






Actualité
18/5/15 Inauguration du Nouveau Stade de Bordeaux


L’acoustique du Nouveau Stade de Bordeaux a été développée de manière très qualitative, à l’aide de simulations sur des maquettes numériques 3D. Les trois sujets fondamentaux de l’acoustique sur ce projet très particulier et emblématique sont les suivants :

1/ L’acoustique interne de l’enceinte
Pour la limitation de la réverbération dans l’enceinte les traitements d’absorption acoustique ont été localisés principalement en sous face de couverture, qui constitue la plus grande surface disponible. Associé à un système de sonorisation étudié à cet effet la diffusion de messages se fera avec une bonne intelligibilité. Dans la configuration concert le travail des ingénieurs du son en sera facilité. Le stade bénéficiera d’une qualité d’acoustique interne de haut niveau, pour le confort des spectateurs, digne d’un équipement moderne sport-évènementiel.

2/ La réduction des nuisances sur le voisinage
L’emplacement du stade à des distances assez importantes des premières zones sensibles (hôtels, habitations) constitue le premier point favorable, considérant une enceinte ouverte. La couverture des tribunes a ensuite été étudiée de manière à apporter la meilleure protection acoustique, tant par sa forme que par sa nature, et limiter ainsi la propagation du bruit vers l’espace extérieur. Les équipements techniques sont également traités pour la réduction du bruit émis dans l’environnement.

3/ La qualité acoustique générale des locaux et espaces associés : loges, salons, vestiaires, salle de conférence, salles d’interviews, bureaux, etc.
Tous les locaux du projet ont été étudiés de manière à présenter un très bon niveau de qualité acoustique, plus particulièrement concernant les espaces les plus sensibles tels que la salle de conférence, les salles d’interview, les salons, les loges spectateurs.

site officiel : http://www.nouveau-stade-bordeaux.com/

Les acteurs du projet : http://www.nouveau-stade-bordeaux.com/le-nouveau-stade/103-les-acteurs.html




Salle de spectacle de Chasseneuil

Phase de réception pour la salle de spectacle de Chasseneuil, la ville du Futuroscope près de Poitiers. King Kong Architectes.



           

Nouveau Stade Bordeaux Atlantique

Inauguration mai 2015.
42 000 places
Maître d’ouvrage : Adim sud-ouest et Somifa
Architectes : Herzog & de Meuron - Groupe 6
Montant des travaux : 200 M€ HT



              

Nouvel Hôpital de Libourne

Projet en cours d’étude avec Vinci, Chabanne et Partenaires Architectes.
477 lits et 33 places d’hôpital de jour, Livraison pour 2017. Études acoustiques en cours.



        

Immeuble Prélude - Bordeaux Euratlantique

Un immeuble de bureaux HQE signé Chaix et Morel Architectes. livré en 2013. Les isolements acoustiques de façade et les ambiances dans les espaces ont été particulièrement travaillées.



  

Collège de Saint Geours de Maremne

Inauguré en 2012, Agence Patrick Aroctharen Architecte. Un projet HQE, une ambiance acoustique particulièrement confortable y compris dans l’Atrium.



     

Patinoire d'Anglet

Depuis 2011, une patinoire totalement rénovée, une acoustique totalement améliorée.
Maître d’ouvrage : Ville d’Anglet
Architecte : ALC
Montant des travaux : 4,7 M€ HT
SHON : 5 200 m²



     

Nouvelle attestation acoustique pour les logements

L’Arrêté du 27 novembre 2012 relatif à l’attestation de prise en compte de la réglementation acoustique applicable en France métropolitaine aux bâtiments d’habitation neufs a été publié au JO et prend effet pour toutes les opérations de logements dont le PC a été déposé à partir du 1er janvier 2013.

Il impose l’établissement d’une telle attestation selon les modalités décrites, dans tous les cas de logements collectifs ou individuels accolés, ainsi que la réalisation de mesures acoustiques obligatoires en fin de travaux pour toutes les opérations d’au moins 10 logements.

Le nombre de mesures acoustiques à réaliser va de 6 à 27 selon le type d’opération et le nombre de logements concernés.

PDF - 1 Mo
Arrêté du 27 novembre 2012





Quelques projets réceptionnés en 2011

H106 Scène de musiques actuelles à Rouen, Atelier d’Architecture King Kong,

Ensembles de logements à Cenon, Lormont et Floirac, Label Qualitel, Habiter Autrement et Atelier Jean Nouvel,

Collège Nelson Mandela à Floirac, Agence d’Architecture François GUIBERT,

Immeuble de bureaux Odyssée MAAF à Niort, BBC HQE, Hobo Architecture, film de présentation du projet :


Immeuble de bureaux ICADE à Bordeaux, HQE, Agence d’Architecture Flint,

Projet en cours notable : Stade Bordeaux Atlantique pour l’Euro 2016, avec Vinci, Fayat, Agence d’Architecture Herzog & de Meuron, Ingerop.



Logements à Cenon, HA et Atelier Jean Nouvel   Collège Nelson Mandela Floirac, Agence d'Architecture François (...)   H106 Rouen, Atelier d'Architecture King Kong   Bureaux ICADE Bordeaux, Flint Architecte   Odyssée MAAF Niort, Hobo Architecture   Stade Bordeaux Atlantique, Vinci Fayat, Herzog & de Meuron Architectes, (...)  

Inauguration du Pôle Culturel du Marsan

Le samedi 14/11/10 a eu lieu l’inauguration du Pôle Culturel du Marsan, l’occasion pour nous d’expliquer dans ses grandes ligne l’acoustique de la salle de spectacle.

UNE SALLE DE SPECTACLE À ACOUSTIQUE VARIABLE
La salle de spectacle du pôle culturel du Marsan a fait l’objet de toutes les attentions. Sa forme rectangulaire, son plafond formé placé à une hauteur conséquente et ses habillages en bois épais de différentes dimensions et orientations lui confèrent un son clair et enveloppant. Des rideaux absorbants peuvent être déployés sur différentes surfaces afin de réduire la réverbération et augmenter l’intelligibilité pour les spectacles parlés comme le théâtre. Le résultat est aujourd’hui à la hauteur des espérances et des résultats prévus par modéli¬sations informatiques lors des études de conception : une salle de grande qualité, vecteur de culture au service du talent des artistes.

La forme de la salle
Le choix de réaliser une salle rectangulaire, avec une hauteur sous plafond importante, a été dicté par les différents retours d’expérience qui depuis plus d’un siècle placent ce type de volume au premier plan des salles performantes. Le Symphonie Hall de Boston, le Royal Festival de Londres, ou plus récemment la salle du KKL de Lucerne font partie de cette même famille. Cette forme associée aux doublages des parois travaillées permet d’obtenir à la fois une clarté élevée et une longue réverbération nécessaire aux concerts de musique symphonique. En effet, une grande éner¬gie latérale vient des réflexions sur les côtés, créant un son enveloppant et rehaussant la clarté. Du fait de la hauteur sous plafond importante, l’énergie acoustique réfléchie sur le plafond arrive légèrement plus tard à l’auditeur mais sans créer d’effet d’écho, « complétant » ainsi la pente de décroissance du son.

Les traitements acoustiques en parois
Toutes les parois latérales et de fond de salle, comme en nez de balcons, ont été réalisées à l’aide de diffuseurs de Schröeder et de panneaux réfléchissants acoustiques en bois de forte épaisseur de dimen¬sions et d’orientations variées et complémentaires, afin d’optimiser les réflexions, homogénéiser le champ sonore en tout point de l’auditoire tout en évitant les phénomènes d’échos préjudiciables (tels que les échos flottants).

Le plafond
Le plafond dont la forme a été optimisée lors des calculs de conception permet de renforcer les réflexions venant juste après les premières réflexions latérales.

Les fauteuils
Les fauteuils, très importants car ils constituent les éléments les plus absorbants acoustiques dans la salle, ont été choisis en fonction de leurs caractéristiques acoustiques et de manière à ce que l’absorption soit équivalente que le fauteuil soit occupé ou non. Ainsi, les propriétés acoustiques de la salle sont conservées quel que soit le taux de remplissage.

La scène
Sur la scène une conque acoustique est déployée lors des concerts pour diriger l’énergie acoustique vers la salle, et éviter une perte de force sonore par dispersion dans la cage de scène.

L’acoustique variable
La salle est équipée de jeux de rideaux absorbants acoustiques sur les murs latéraux et en fond de salle pour permettre d’adapter l’acoustique à différents registres musicaux, pour la tenue de manifestations où l’intelligibilité doit être excellente, lors les représentations théâtrales par exemple, ou pour certains spec-tacles amplifiés.

Le bruit de fond réduit
Le bruit de fond dans la salle, par des traitements conséquents sur les installations et réseaux de ventilation et sur l’isolement acoustique de son l’enveloppe la protégeant des bruits extérieurs, a été maintenue au plus bas niveau afin d’augmenter la dynamique du son dont bénéficie l’auditeur, lui donnant ainsi une impression d’intimité propre aux grandes salles de concert : le son impressionne par son amplitude en « fortissimo », de même que par sa finesse de perception des détails lors des passages « Pianissimo quanto possibile » (joués le plus doucement possible).

Dans la presse
En attendant des articles plus spécialisés, on peut lire dans l’édition de Sud Ouest du 16 novembre 2009, à propos du spectacle d’inauguration : Jean-Bernard, musicien : « Une acoustique excellente, vraiment, il n’y a rien à dire. […] On verra bien quand le grand orchestre de l’ONBA (Bordeaux Aquitaine) viendra, ça va sonner ! ». Christian a aimé « la sonorité douce, feutrée, presque chatoyante ».
Les qualités acoustiques de la salle ont été louées par les musiciens et auditeurs du premier concert de l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine qui s’est tenu le 27 novembre 2009.
(3 décembre 2009)



Pôle culturel du Marsan   Pôle culturel du Marsan   Pôle culturel du Marsan   Pôle culturel du Marsan   Pôle culturel du Marsan   Pôle culturel du Marsan  

Pôle Culturel du Marsan, la fin de chantier approche

La salle de concert prend corps. D’une capacité de 650 places, conçue pour la musique symphonique, elle est dotée d’une acoustique variable permettant une utilisation comme salle de théâtre. Le projet comprend également une salle de répétition et une partie pédagogique école de musique. Architectes : Agences Cardete & Huet, et Cécile Moga.
(25 mai 2009)



La salle de concert avec ses parements bois travaillés   La cage de scène   Le Hall   La façade en Corten  

Construction de la Halle d'Iraty à Biarritz

Les travaux de construction de la Halle d’Iraty à Biarritz sont en cours (Architectes : Agence Cardete & Huet, DMS). À terme la future halle permettra d’organiser des salons ou expositions commerciales, des congrès ou conventions, ainsi que des concerts ou spectacles pour un public de 1 000 à 4 500 personnes dans la première salle dont le traitement acoustique est équivalent à celui d’un Zénith.
Visite virtuelle cliquez ici.
(4 juin 2008)



           

Livraison du SGAP de Bordeaux

Abritant les Services Généraux pour l’Administration de la Police de Bordeaux, le nouveau bâtiment de Bacalan de l’Agence d’Architecture King Kong associée aux bureaux d’études Cetab et idB a été livré il y a quelques semaines. La suite en images... (photos King Kong)
(10 mai 2007)



                 

2006 - Bruits de voisinage

Décret n° 2006-1099 du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage et modifiant le code de la santé publique et Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage des bruits de voisinage

La réglementation relative à la protection au bruit du voisinage évolue. Si les critères d’émergences restent inchangés (5 dBA le jour et 3 dBA la nuit), un nouveau critère d’émergence spectrale apparaît :

L’émergence spectrale est définie par la différence entre le niveau de bruit ambiant dans une bande d’octave normalisée, comportant le bruit particulier en cause, et le niveau de bruit résiduel dans la même bande d’octave, constitué par l’ensemble des bruits habituels, extérieurs et intérieurs, correspondant à l’occupation normale des locaux en l’absence du bruit particulier en cause.

Lorsque le bruit perçu à l’intérieur des pièces principales de tout logement d’habitation, fenêtres ouvertes ou fermées, est engendré par des équipements d’activités professionnelles, l’atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme est également caractérisée si l’émergence spectrale de ce bruit est supérieure aux valeurs limites suivantes :

Les valeurs limites de l’émergence spectrale sont de 7 dB dans les bandes d’octave normalisées centrées sur 125 Hz et 250 Hz et de 5 dB dans les bandes d’octave normalisées centrées sur 500 Hz, 1 000 Hz, 2000 Hz et 4 000 Hz.

Textes applicables depuis le 1er juillet 2007.

PDF - 118.6 ko
Décret n° 2006-1099 du 31 août 2006
PDF - 95.8 ko
Arrêté du 5 décembre 2006





2003 - Hôtels et établissements de santé

Arrêtés du 25 avril 2003 relatifs à la limitation du bruit dans les hôtels et dans les établissements de santé

Les Maître d’œuvre et constructeurs sont tenus de livrer maintenant des hôtels et des établissements de santé en tout point conformes aux exigences de ces deux textes réglementaires.

À titre d’exemple, dans les hôtels, les isolements acoustiques aux bruits aériens DnTA ne doit pas être inférieur à 50 dB entre chambres, et 38 dB entre chambre et circulation. Dans les établissements de santé, ces valeurs sont respectivement de 42 et 27 dB. Des exigences sont égalements précisées pour les niveaux de bruit d’impacts, les bruits des équipements, les isolements vis-à-vis de l’espace extérieur et la correction acoustique des circulations, et des chambres des établissements de santé.

PDF - 113.8 ko
Arrêté du 25 avril 2003 Hôtels
PDF - 173.6 ko
Arrêté du 25 avril 2003 Santé





1998 - Établissements diffusant de la musique amplifiée

Décret n°98-1143 du 15 décembre 1998 : Nouvelle réglementation relative aux établissements diffusant de la musique amplifiée

En résumé, ce texte impose aux établissements diffusant à titre habituel de la musique amplifiée, avant le 15 décembre 1999 pour les établissements existants et dès leur construction pour les nouveaux :
▪ de limiter le niveau sonore à 105 dBA (et 120 dBA en niveau crête) en tout lieu accessible au public (utilisation d’un limiteur agréé si nécessaire)
▪ d’avoir un isolement acoustique tel que l’émergence par rapport au bruit résiduel dans les locaux voisins soit inférieure à 3 dB dans les bandes d’octave comprises entre 125 Hz et 4 KHz lorsque ces locaux sont contigus
▪ d’avoir un isolement acoustique minimal vis-à-vis de locaux voisins (locaux contigus), pour une émission de référence de 99 dB par octave :

Fréquence125 Hz250 Hz500 Hz1 KHz2 KHz4 KHz
DnT(99)66 dB75 dB82 dB86 dB89 dB91 dB

▪ d’avoir un isolement acoustique tel que l’émergence par rapport au bruit résiduel en limite de propriété constructible soit inférieure à 3 dBA (niveau global), lorsque les propriétés voisines ne comportent pas de locaux contigus
▪ de faire établir une étude de l’impact des nuisances sonores, mise à disposition en cas de contrôle
▪ de faire établir une certification des valeurs d’isolement par un organisme agréé par le Ministère de l’Emploi et de la Solidarité (nota : cet agrément n’existe plus depuis 2006...)



1999 - Réglementation acoustique des logements

Harmonisation de la réglementation au niveau européen : deux arrêtés du 30 juin 1999 ont été publiés au JO du 17 juillet 1999
L’arrêté du 30 juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d’habitation et L’arrêté du 30 juin 1999 relatif aux modalités d’application de la réglementation acoustique sont applicables depuis le 1er janvier 2000. Ils remplacent et annulent les deux précédents décrets du 28 octobre 1994.

Les modifications portent principalement sur le mode de formulation des différentes valeurs permettant de contrôler la qualité acoustique des bâtiments, qui se voit donc harmonisé au niveau européen (isolements aux bruits aériens et bruits d’impacts). Concrêtement, les objectifs qualitatifs visés restent sensiblement identiques à ceux actuellement en vigueur.

Il convient maintenant de se référer aux normes NF S 31-032-1 (NF EN ISO 717-1) pour l’évaluation de l’isolement aux bruits aériens entre locaux et vis-à-vis de l’espace extérieur, et NF S 31-032-2 (NF EN ISO 717-2) pour l’évaluation des bruits d’impacts. La méthode utilisée pour les mesures de contrôle reste quant à elle définie dans la norme NF S 31-057.

PDF - 168.5 ko
Arrêté du 30 juin 1999 Logements